Misery Business

Misery Business est une forum RP inspiré par Air Gear. Dans un pays, bordé par la mer, cohabitent cinq villes aux traditions et aux croyances différentes. Pendulum en est la capitale, symbole de puissance, représentation de la folie des grandeurs de l'homme. Celle-ci s'étend des bas-fonds jusqu'aux limites du ciel, chaque classe sociale se partage une part. Mais parmi eux, se trouvent les gangs poussés à tous les excès. Entre mage, alchimiste, ou bien simple humain, il n'y a qu'une règle : être le meilleur.

“ Rappel à tous,
Le staff vous invite fortement à jetter un coup d'oeil sur ce topic : [#MAJ] qui est mit en annonce globale partout sur le forum. Il contient toutes les petites nouveautés et offres du forum, alors allez-y ! De plus,nous rappelons que les petites bonhonnes dans les ronds, juste au-dessus, sont les top-sites de MB. Alors votez mes petits ! 8D ”
14/01/12

“ Offre de la periode des fêtes. /!\
Pour tout les nouveaux venus sur le forum, nous offrons 15 points de réputation après validation de leur fiche ! Si ce n'est pas magique ça, comme noël.(Par exemple, encore 5 points et c'est une technique en plus, ou un rang supérieur. ~) [ #Système de réputation ]   [ #Boutique de point ]
28/12/11

“ Réouverture, enfin.
Après quelque litre de sueur provenant du staff (eurk e_e), MB peut enfin vous ouvrir ses portes. Tout beau, tout neuf, on espère pronfondément que ce dernier vous plaira plus que l'ancienne version. [ #Plus d'information ]
27/12/11




“ Misery Business, c'est pour bientôt !
L'attente aura été longue, quelques mois, mais après avoir trouvé le temps on revient enfin. Souriez un peu, le plus gros est fait.Il reste encore des détails à paufiner mais ça ne prendra pas beaucoup de temps. Avant Mercredi 28, promis ! ”
25/12/11

rumeurs ;









Forum optimisé sous Google Chrome et Safari.
Contexte réfléchi par l'ensemble du staff et écrit par Lucrezia & Lullaby. Design produit par Jay, tout comme le codage avec une aide de l'extérieur. ©

[Underground Racing] . PV Liberty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: [Underground Racing] . PV Liberty Mar 26 Juil - 19:21

« Maman, maman. Regarde ! 'y a un monsieur sur le toit ! » Le petit passant dans la rue, tenant d'une main la veste de sa mère et de l'autre pointant du doigt ce soi-disant monsieur sur le toit. Cette dernière s'arrêta, essayant tant bien que mal à voir se que son fils avait vu. Mais en vain. Elle esquissa un sourire désespéré, prenant la main du petit bonhomme puis se remit à marché. « Dit pas n'importe quoi mon Chou, ça devait être un pigeon. » Aussitôt il se mit à bouder ; il était sûr, il l'avait vu ! Alors qu'il se remit à marché de force avec sa mère, dans un dernier espoir il porta son regard enfantin vers le ciel. Et Gregory sortit de son trou, un sourire complice plaquer sur ses lèvres en lui faisant un signe de la main.

Il le regarda s'éloigner accompagné de sa maman après s'être légèrement redresser en arrière, à l'abris de tout regard. Il soupira un coup, croisant les bras, le regard maintenant sur une paire de roller poser sur le rebord de l'immeuble. Il y a longtemps qu'il n'avait pas enfilé ces trucs là, tient. Il les portait en général que pour elle, dès qu'il s'agissait de la rattraper ou de l'embêter. Peu importe, dès qu'il les enfilait ça voulait forcément signifié que qu'il était avec elle. Néanmoins, ça ne voulait pas dire qu'il était qu'un débutant. Au contraire. Ça résumait pas mal de journée passé ensemble mais surtout ce qu'ils s'apprêtaient à faire.
Le jeune homme lui avait donner rendez-vous devant la station la plus proche du quartier d'affaire. Et bien sûr, elle l'avait asséné de questions comme de remarques. D'un côté avec Gregory, c'était tout à fait compréhensible de rester aussi perplexe. Surtout quand il ne disait rien de ce qu'il avait derrière la tête. M'enfin, quand on le connaissait, il fallait surtout s'attendre à un truc farfelu et complètement gamin pour un truc inutile rien que pour son égaux.

En l'attendant, sachant qu'elle prendrait surement tout son temps, il se mit à l'attendre au lieu de rendez-vous, cependant sur le toit. Pour ne pas attiré l'attention des autorités ou même des passants, il avait mit ses patins dans son sac à bandoulière. Il ne les mit qu'une fois en haut du bâtiment. Il s'assit sur le rebord, retirant ses rangers aux lacets défait menaçant même de tomber à la renverse avant d'enfiler ses treicks. Mais sa paire n'était pas celle de d'habitude. Certes, il y avait ces habituelles flammes gravé sur les roues doublé de crypto d'alchimiste mais maintenant un éclaire bleu sur fond noir de ses patins était peint. Ça serait surement le premier indice pour Liberty qui devrait arrivé dans quelques minutes. Peut-être serait-elle la première à savoir qu'il avait fondé son propre gang mais aussi peut-être sera-t-elle la première à le rejoindre de force suite à un défi débile.

Gregory plia quelque peu ses genoux histoire d'avancer sur le rebord quand il aperçu au fond de la rue la demoiselle. Pas difficile de la reconnaître avec ses cheveux rouges. Il esquissa un sourire, reculant pour sortir une cigarette de sa poche. Il la porta à ses lèvres pour l'allumer dans simplement claquement de doigt. Il l'a reprit entre ses doigt, crachant la fumée entre sa bouche entrouverte. Il se retourna, partant plus vite pour sauter dans une petite ruelle, appuyant un de ses patins sur le murs pour garder l'équilibre avant d’atterrir sur une benne à ordure. Ce dernier commençait à s'impatienter. Non pas que la vu était moche du haut de son perchoir mais l'adrénaline se déclenchait petit à petit. Il fit semblant de rouler de ses propres moyens vers un poto contre lequel il s'appuya en l'attendant alors qu'en vérité il n'avait qu'à légèrement se mettre en avant. « Dit donc Lib', t'as mis une trentaine de paire de culotte aujourd'hui pour être autant à la bourre ? » Greg dit ça sur un ton narquois et moqueur avant de glisser ses mains dans ses poches de jeans et de foutre sa clope au coin de sa bouche entre ses dents.



Dernière édition par Gregory Livinstone le Jeu 28 Juil - 0:17, édité 2 fois

avatar

• Messages : 90
• Inscrit le : 20/07/2011
. Don : Contrôle des métaux.
. Gang/Métier : Brigade anti-gang

« Citation : Je suis la vengeance narquoise de Jack.
- Humeur : Massacrante.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty Mer 27 Juil - 13:43

(À PRÉSENTER CORRECTEMENT. è_é)
Sa main plongea dans un placard noir et poussiéreux, entre plusieurs paires de chaussures, un sac de toile traînait. Elle le tira refermant la porte coulissante. La jeune fille tira la fermeture éclaire, sortant une paire de rollers à peine usée. Les roues ne comportaient que de rares marques d'usures. Liberty afficha un sourire satisfait. C'était ses bébés. Les treks qu'elle chérissait depuis quelque temps, de véritables petits bijoux. Elle aurait pu dresser à la minute leur C.V. Deux roues pour la vitesse, celles-ci n'accroche pas contre les surfaces et ont une bonne tenue de route. Elle en était fière, parce qu'il n'y avait pas deux paires comme celles-ci. Et la raison était simple, c'était un prototype d'un mécano de génie qui avait au final refusé de les faire breveter. Certaines avaient des chaînes en or, des bracelets sur lesquels une unique pierre précieuse infime traînait. Liberty, elle, avait ses petits bijoux. La jeune fille les enfila, avant de jeter un coup d'œil derrière elle, son frère somnolant devant la télé, les bras croisés. Elle prit un post-it sur lequel elle gribouilla quelques mots avant de lui coller sur le front, laissant la télé allumée. Après tout il finirait bien par se réveiller et se rendre compte de l'absence de sa sœur dans la maison. Elle était partie en avance sans vraiment le vouloir, une fois prête elle ne s'était pas posé la question de savoir quelle heure il était. D'ailleurs ça lui en importait peu, elle ferait un rapide détour. Enfin, rapide.

Liberty roulait doucement, lentement slalomant entre les passants. On jetait souvent des coups d'œil aux personnes possédant des rollers, ne sachant si c'était des treks ou non. Et parmi cette foule de personnes semblant indifférente, il y avait les autorités, qui, malgré vous, scrute vos mouvements. Alors pour ne pas devenir parano, il faut peut-être parfois être insouciant, mais pas trop. D'ailleurs peu de personnes riaient sur ce sujet. Parce qu'il avait autorités et autorités. Il y a les gendarmes de villes qui essaient de vous courir après, qui s'énervent avec leur matraque. Parmi eux il y a les craintifs, à croire que les jeunes faisant partie des gangs sont des animaux de cirques, de zoo, s'étant échappés. Puis il y a ceux qui n'hésitent pas à créer une cohue générale en plein centre ville pour essayer de vous tirer dessus. Mais ceux-là ce font très vite renvoyés, c'est une faute grave pour les officiers. Et puis il y a les Autorités, les vraies, celles dont on ne peut pas rire parce que malgré notre air sûr de nous, il y a ce ressentiment. Et si. Et si un jour je tombais dans leurs filets ? Et si je n'étais pas capable de sauver ma peau ou celle de mes amis ?

La jeune fille levait la tête pour apercevoir les larges panneaux lumineux et colorés, les écrans se trouvant sur les façades de grands bâtiments. Ce quartier était pour elle, un immense terrain de jeu, d'entraînement. Les buildings, les nombreux lampadaires, les rampes, les surfaces planes et lisses sur lesquelles elle pouvait rouler avec aisance. Mais il faisait jour, il y avait pas mal de monde aujourd'hui, alors elle ne s'essaierait pas à quelques fantaisies. C'était d'ailleurs drôle de voir les passants lever leur portable, leur appareil photo, dès qu'un mage ou un alchimiste faisait des siennes. Les gangs fascinaient et apeurés. Comme des animaux. Et Liberty ne cessait de penser qu'ils étaient vraiment des animaux, en captivité, que les gens n'osaient approcher, qu'ils admiraient de loin. Ils oubliaient juste un détail, un infime qui changeait tout. Ils n'étaient ni des bêtes, ni des délinquants. Au départ c'était juste une passion, un loisir plus ou moins commun, qui s'est vu se faire collée sur le front l'étiquette de "racailles". Liberty tourna soudainement dans une rue un peu plus étroite, accélérant, elle jeta un coup d'œil vers le haut, regardant l'infime morceau de ciel se démarquant entre les deux bâtiments. Elle sourit lorsqu'elle vit une porte de secours, avec un escalier en colimaçon, une rampe. Elle sauta dessus sans hésiter, avant de basculer son corps en arrière, ses mains s'appuyant sur le rebord du bâtiment pour retomber sur bon côté.

Ils étaient tous des artistes après tout, chaque don, chaque manière de s'en servir. Liberty regarda autour d'elle, son pouls reprenant un rythme normal. Chacune de ses acrobaties, c'était une montée d'adrénaline, plus ou moins forte, qui la faisait sourire. Elle regarda son poignet, l'heure du rendez-vous était passée d’une dizaine de minutes. Elle avait trop rêvassé. S'étirant, elle admira une dernière fois le quartier moderne avant de redescendre dans un saut habile, retombant souplement en pleine rue. Les gens s'écartèrent la regardant avec de grands yeux. La jeune fille leur sourit avant de partir comme une flèche vers le métro, sautant par-dessus en banc. Ce petit saut n'était pas indispensable, mais c'était juste pour se dérouiller un peu. Qui disait Treks avec Gregory disait se surpasser physiquement. L'effort physique jusqu'à être trempé, avoir la gorge qui pique et les membres lourds. Et cette impression qu'on est maintenant fait de coton et qu'au moindre coup de vent, on va s'envoler comme une feuille-morte. Liberty ne comprenait pas vraiment le choix du lieu de rencontre, le métro. S'ils voulaient aller à l'autre bout de la ville, il suffisait de rouler, pas besoin de métro, de tickets, de masses qui vous compresse, d'une moiteur infernale et surtout de regards indiscrets.

Oui, elle avait beaucoup de mal avec l'endroit. Lorsqu'elle aperçut Greg, elle esquissa un sourire. « Dit donc Lib', t'as mis une trentaine de paire de culotte aujourd'hui pour être autant à la bourre ? » Elle lui tourna plusieurs fois autour avant de s'arrêter, soupirant. Toujours les remarques qui font plaisir. «Nan j'ai pas mis de culotte aujourd'hui.» Mais avant qu'il ne se fasse des idées elle rajouta le poing sur la hanche, un sourcil légèrement haussé : «C'est de l'humour hein.» Mais Liberty voulait entrer dans le vif du sujet, parce que c'était bien beau de lui dire de venir ici à telle heure et que tel un bon samaritain, elle arrive. Mais une bonne raison ne l'aurait pas dérangé. Au pire des cas, il le savait, s'il lui sortait encore une de ses idées de gamins ou complètements débiles, elle s'en irait sûrement, sans préavis. «Aller, dit-moi ce que t'a prévu.» Même s'il faut avouer qu'elle était rarement déçue et que ses idées l'amusaient souvent.

avatar

• Messages : 328
• Inscrit le : 02/06/2011
. Don : ❯ Contrôle Moléculaire.
. Gang/Métier : ❯ Brigade Anti-Gangs.

« Citation : ❯ Tu te souviens quand on chassait les singes dans la canne à sucre ?
- Humeur : ❯ Shake Shake Shake... Shake your body !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty Jeu 28 Juil - 0:55

La réponse de la jeune femme illumina ses yeux avant de le faire redescendre sur terre aussi sec. Son sourire s'inversa assez soudainement, tirant la tronche. « Ouais bah t'as pas d'humour. » Il se redressa à l'aide du poto sur lequel il était appuyer, jetant sa cigarette plus loin. Saloperie de loi qui interdisait les fumeurs de fumer dans les lieux publique. Comme si la pollution n'était pas pire. Toujours d'un air boudeur il plongea ses mains dans les poches de sa veste et il se dirigea vers l'escalier qui menait à la station de métro sous terrain. Il la laissa bien sûr passer d'abord. Non pas par galanterie, oh non loin de là. Mais plutôt pour vérifié un truc. Une fois les escaliers descendu avec précaution avec leurs rollers il passa rapidement sa main sous la jupe de Liberty et tel un coup de vent il la souleva assez haut pour jeter un coup d'oeil à son sous vêtement. Et comme si de rien n'était, il se remit à côté d'elle d'un air st-ni-touche. « Je confirme, tu as une culotte qui finira mienne à la fin de la journée. » Et il parcourut les couloirs, slalomant entre les passant sans un mot, ne révélant toujours pas le but de ce rendez-vous.

Gregory prit une sortie au hasard, du moment qu'il arrivait sur les quais, se mettant le plus près possible du bord. Il agissait toujours comme ça de toute manière. Et il en valait mieux pour ceux qui subissait ses défis. Surtout Liberty. S'il lui aurait dit ce qu'il comptait faire, elle l'aurait engueuler puis fais la morale avant de lui foutre surement un coup de patin dans la tête et s'en aller. Et à ce moment là, c'était pas du tout marrant pour lui. Tout tombait à l'eau. Alors après une mauvaise expérience, il se jura de plus rien dévoilé. Et au final, c'était très bien ainsi. Dangereux, farfelu, simpliste ou gênant elle finissait par le faire, emporter tout les deux par l'adrénaline et l'esprit de compétition.

N'arrêtant pas de jeter un coup d'oeil sur les rails du trains et le panneau d'affichage indiquait si le train arrivé, il tapait nerveusement du pied. D'une il avait une sacré envie de clope et deuxièmement il avait horreur des gares car les trains étaient toujours à l'avance. Il se mit à râler plusieurs fois, passant sa main dans ses cheveux avant qu'une alarme retentisse. Le jeune homme porta rapidement son regard vers les rails. Le train arrivait. Un large sourire se plaqua sur son visage. Tandis que tout le monde reculait pour laisser les futurs arrivant sortir, lui s'approchant encore plus, posant sa main sur l'épaule de la jeune femme. « Lib' ! J'ai fondé mon gang et tu sera la première dedans si j'arrive le premier à la fin de la ligne. Tchouss ! » Et À peine avait-il finit sa phrase qu'il sauta sur les rails du train s'abaissant pour partir au quart de tour.

Certain personne émirent un cris de surprise ou de peur en le voyant se jeter ainsi, d'autre se rapprochèrent mais rien à faire. Le train arriva aussitôt que Gregory s'était mit sur les rails. C'était pas vraiment de la triche d'être partie avant elle, surtout qu'il faudrait qu'elle descendre derrière le train ou attende qui soit partie pour commencer la course. Mais elle était beaucoup plus rapide que lui à la course et ça il ne le nierait pas. Donc légèrement avance ou non, ça ne changeait pas grand chose.

avatar

• Messages : 90
• Inscrit le : 20/07/2011
. Don : Contrôle des métaux.
. Gang/Métier : Brigade anti-gang

« Citation : Je suis la vengeance narquoise de Jack.
- Humeur : Massacrante.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty Jeu 28 Juil - 12:40

Ils entrèrent dans le métro, la jeune fille laissa quelques personnes passées devant elle pour pouvoir descendre aisément avec ses rollers. Il fallait avouer que c'était déjà peu pratique rapidement, mais au ralentit, c'était plus tape-cul qu'autre chose. Liberty ne voyait toujours pas où il voulait en venir, il préparait encore un coup foireux. Elle sentait le truc arriver, il était bien trop calme pour le moment. Car oui le fait qu'il soulève sa jupe devant les autres passants pour voir sa culotte, c'était aussi une habitude, mais elle ne le tolérait pas. Mettant ses mains sur ses fesses soupirant, elle se mit face à lui, les sourcils froncés. Quelque peu gênée. Juste un peu. Parce que lui à la limite, c'était devenu habituel, mais que les autres se rincent l'œil au passage, ça allait cinq minutes. «Compte-pas dessus.» Ils allèrent vers les quais, roulant calmement entre les passants. Elle restait impassible, toujours intriguée par ce qu'il voulait faire. «Ça pue, ça pue vraiment cette histoire…» Elle le dit à voix basse, murmurant presque, tout en jetant un coup d'œil à Gregory. Elle n'avait pas d'autres choix que de le suivre. Il semblait vraiment prendre n'importe quel chemin, du moment qu'ils arrivaient sur une ligne.

Greg posa sa main sur l'épaule de Liberty, continuant de s'approcher du bord. «Lib' ! J'ai fondé mon gang et tu seras la première dedans si j'arrive le premier à la fin de la ligne. Tchouss !» La jeune fille releva la tête, ouvrant de grands yeux. Elle avait même pas le temps de protester, de hurler, de lui taper dessus. Il venait de sauter sur les rails juste avant que le train n'arrive, la laissant planter là. «Hein ?» Des yeux grands ouvert, une expression d’étonnement et à la fois de perplexité. C'est tout ce qu'elle pu articuler, une femme hurlant à côté d'elle. Cette bonne femme était accrochée au bras de la jeune mage qui la regardait d'un air agacé. La faisant lâchée prise, elle finit par s'énerver. Franchement ce genre de situations où elle ne contrôlait rien, c'était vraiment la merde. «Oh et puis zut vous ! Arrêtez de beugler ! Un peu d'amour-propre merde.» Certaines personnes avaient déjà sortit leur téléphone portable ayant filmé le départ de Greg sur les rails. Liberty sauta sur le toit du train, démarrant au quart de tour, s'abaissant pour ne pas se cogner contre le rebord. Elle retomba souplement sur les rails, soupirant d'un air agacé. Maintenant que le jeu était lancé, elle ne pouvait pas perdre.

Elle entendait une fois de plus les beuglements des passagers. Ils vivaient pourtant dans un monde où l'insolite était de mise, plus la peine, de crier lorsque deux jeunes décident de se défier sur les rails du métro. Liberty continuaient d'avancer, retirant ses lunettes qui la gênaient. Elle pestait intérieurement contre lui, tout d'abord parce qu'il était parti bien avant elle. Triche. Il faut avouer que tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins, pour gagner. Puis le fait de créer son gang. C'était surprenant de sa part. Ils étaient tous les deux des solitaires, ne rejoignant aucun gang, préférant les battre chacun de leurs côtés. Liberty avait une bonne raison, assez personnelle. Elle ne voulait pas s'attacher à un gang, à des gens. Parce qu'un jour, elle devra tenir sa promesse, même si elle n'en a aucune envie. Et passer pour ce qu'elle n'est pas aux yeux de personnes qu'elle apprécie, lui ferait peut-être plus de mal qu'elle ne pense. Être le premier membre. Après tout, elle l'avait déjà dit, elle ne rentrerait dans un gang que si on sollicite son don et sa personne, elle ne se proposerait jamais. C’est une question de fierté mal placée.

Elle râlait, pestait, avait sûrement envie de lui foutre son pied en pleine figure comme elle avait l'habitude de faire et de l'engueuler. Mais pour le moment il y avait une seule chose : Gagner. Et plus l'adrénaline montait, plus Liberty avançait, n'hésitant pas à rouler sur les parois du métro. Et lorsqu'elle crût apercevoir la silhouette du jeune homme, préparant sa revanche sur son départ. Mais c'est là que la voie se sépara, deux rails se dessinant bien distinctement. Liberty sauta rapidement sur la paroi un train passant à toute vitesse à côté d'elle. La jeune mage sauta à nouveau sur les rails se décidant à tricher. Il n'avait rien précisé sur l'utilisation du don, à ses risques et périls. Faut toujours préciser avec la jeune fille, parce qu'elle déteste perdre, réellement. Surtout contre lui. Elle accepte les échecs face aux autres, mais face à Greg, c'était totalement différent. Puis l’enjeu était plus ou moins important. Pas comme si elle ne voulait pas la rejoindre, mais il y avait ce quelque chose qui faisait que c'était impossible. Mais Liberty n’a pas les couilles. Parce que déjà c'est une nana et dire qu'elle a pas les ovaires de lui dire, ça craint. Donc ce sera les couilles. Elle était pratiquement à côté de lui, quelques mètres les séparants. Elle attendit qu'un train arrive avant de sauter habilement de l'autre côté, dérapant légèrement sur le toit du métro. Elle fut légèrement emportée par le contre-sens, mais retomba plus ou moins habilement, évitant de perdre tout équilibre ou de se blesser.

Parce que le comble évidemment serait qu'elle se blesse lors d'une de ses manœuvres étranges. La jeune mage tentait souvent le diable à espérer que ça marche, ça finirait bien par lui tomber un jour dessus, elle aura un accident. Mais pour le moment, fallait le distancer. Son don était vicieux quelque part, les ronces, il n'y a rien de plus chiant. Ça pousse vite, ça s'accroche à tout, ça pique, c'est une mauvaise herbe qui même en prenant feu se consume assez lentement. C'était d'ailleurs le seul avantage qu'elle avait face à Gregory avec la vitesse. Car question force et techniques surprenantes, mêmes s'ils étaient du même genre, il arrivait toujours à la surprendre. La chaleur était bien présente dans les bas-fonds du métro. Liberty passa sa main dans sa nuque, le souffle court. Et pendant qu'elle roulait derrière lui, une ronce vint s'accrocher au pied du jeune homme, s'enroulant autour de sa cheville. Elle esquissa un sourire, se préparant à la chute de son adversaire. C'est petit, c'est mesquin mais c'est le jeu et rien que ça pour elle c'était jouissif, même si elle savait qu'il y aurait des représailles.

Elle tira soudainement sur la ronce, celle-ci toujours accrochée à la cheville de Greg. Et pendant qu'elle le tirait en arrière, Liberty prit un peu d'élan, sautant juste au-dessus du jeune homme, ses pieds frôlant sa tempe. La ronce continua de s'enrouler jusqu'à ce que la mage se retourne, souriant, claquant des doigts. Les épines s'enfonçaient maintenant dans sa peau. Et avant qu'il n'essaie de lui brûler le cul comme il en avait l'habitude elle partit rapidement, essayant de le distancer. Elle lui fit un signe de la main, criant à travers le tunnel. «Bien essayé Ash !» Elle ne s'ennuyait jamais avec lui, c'était parfois usant, mais elle appréciait au final tellement de se mesurer à lui. Et puis même si elle paraissait agacée par le comportement des gens, le fait qu'on puisse les admirer et bien, ça donne un peu de matières à l'ego.


avatar

• Messages : 328
• Inscrit le : 02/06/2011
. Don : ❯ Contrôle Moléculaire.
. Gang/Métier : ❯ Brigade Anti-Gangs.

« Citation : ❯ Tu te souviens quand on chassait les singes dans la canne à sucre ?
- Humeur : ❯ Shake Shake Shake... Shake your body !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty Ven 29 Juil - 3:36

Parti en flèche, Gregory se retrouva bien vite éloigner de la pagaille qu'il avait créer sur le quai. Il roulait sur la même rail que le train qui lui collait au cul mais il n'y fit même pas attention, sachant très bien qu'il irait beaucoup plus vite que lui. Les fars du trains l'éclairaient bien assez pour qu'il puisse rouler en toute tranquillité dans le tunnel. Observant son ombre recroquevillée projeter contre les murs, un fin sourire se dessina sur ses lèvres illustrant parfaitement son adrénaline. Autant, avant de commencer sa bêtise, il était anxieux, un peu perplexe sur les bords car tout ça était tout de même dangereux. Autant, une fois lancé, tout ça n'était qu'un mauvais souvenir remplacé par qu'un seul but : gagner. Le danger qu'il courrait alors ne serait survenu à son esprit qu'à la fin de la course.

Puis le bout du tunnel surgit enfin, la lumière envahissant tout son espace de nouveau. Il plissa un peu des yeux suite à cette brusque luminosité, mettant par réflexe sa main au-dessus de ses yeux. Néanmoins, aussitôt qu'il avait retiré sa main, habitué par la lumière, il s'aperçu alors que les rails sur lesquels il roulait depuis déjà un bon moment se séparaient en deux. Sans hésiter, dans un bon souple il passa sur l'autre ligne. Le jeune homme arrêta sa frime, commençant sérieusement à se prendre au jeu. Il tourna sa tête dans un geste assez bref pour voir si elle avait bien suivit. Et rapidement, il vit vit Liberty qui le rattraper de peu. Il s’inquiéta un moment mais il était surtout encore plus exciter à l'idée qu'elle l'est suivit. Même de partir quelques secondes avant elle l'avait pas suffit à la mettre à l'amande. Il le savait et ne le répétera jamais assez, mais elle était vraiment beaucoup plus rapide. Il faut dire qu'elle avait vraiment plus l'habitude des trecks que lui.

Cependant, le sourire qui collait ses lèvres depuis le début de la course, s'envola enfin quand il sentit une sensation à son pied. Vivement, il regarda la ronce qu'avait créer Liberty s'enrouler autour de son pied avant de perde l'équilibre. Et la chute fut brusque à cette vitesse là. Le premier réflexe qu'il eut c'est de ce mettre en boule, ne voulant absolument pas toucher les rails électrique. Ils faisaient les malins mais au moindre contacte et ils finissaient carbonisé. M'enfin, pour le moment ce qui fit carbonisé c'est cette foutu mauvaise herbe qui le retenait tandis qu'elle passait juste au-dessus de son nez. Ou de sa tête, c'est mieux. Alors qu'il se délivrait de son piège sans même claquer des doigts, rien que par la pensé, il reprit aussitôt la course. Son pied désormais enflammé laissait quelques faibles flammes sur son chemin mais surtout de la fumée. Son sourire envolé regagna vite sa place. Elle était maligne et ça, il adorait. Ils se contentaient pas de faire la course comme deux gamins. Ils essayaient vraiment de ridiculiser l'un et l'autre.

Une nouvelle fois, Gregory regarda derrière lui. Oui, mais me diriez-vous, n'était-elle pas devant, loin devant ? Si mais, la fumée que laissait son patin derrière lui, lui donna un idée. À cet allure, pas moyen de la rattraper, sauf si bien sûr quelque chose la ralentissait. Ça ne avait pas l'air comment ça, mais lors de leur défis il réfléchissait beaucoup. Bizarrement, il se mit à ralentir, jusqu'à s'arrêter. Il regarda encore une fois derrière lui jusqu'à apercevoir un train. Lorsqu'il sembla assez proche, le jeune homme fonça droit sur un poto assez large, prenant appuie dessus avant de rebondir sur le toit du train. Ce dernier roulait suffisamment assez vite pour rattraper Liberty. Il ne fallut que quelques seconde avant qu'il ne puisse ne l'avoir de nouveau dans son champs de vision. En attendant il s'était mit sur le premier wagon du train, accroupi. Mais c'était encore une fois de la triche, il pouvait rester comme ça tout le long jusqu'à ce que le train n'aille au bout de la ligne qui n'était qu'à une station d'ici ?
Peu importe, il voulait se défoulé, se venger surtout pour le moment et se retrouver de nouveau devant elle pour qu'elle regarde son dos suffisamment longtemps pour que son sang bouillonne. Doucement, Greg' se redressa sur le toit du train, préparant ses mains. Son sourire s'élargit et il se mit à claquer des doigts à plusieurs reprises, une bonne dizaine de fois. Il ne pu s'empêcher de lâcher un rire, voyant chaque petites explosions de flamme se créer juste sur le chemin de la demoiselle avant de finir en fumée. Et il en fit assez pour la plonger dans un épais brouillard.

L'alchimiste descendit de son perchoir, se plongeant à son tour dans cet amas de fumée. Mais il avait l'habitude d'être entouré d'autant de fumée alors il retrouva bien vite Liberty. Pour une seule et unique raison. Lui foutre la main au cul. Et le feu aussi par la même occasion. Il en n'avait pas eu le temps tout à l'heure. Il ria une nouvelle fois, partante le plus vite possible une nouvelle fois sans perd de temps. « Eh Thron, je n'avais encore rien essayer ! »

La fin de la course arrivait dans même pas quelque mettre et de plusieurs bons, il grimpa sur son terrain de jeu favoris : les câbles électrique. Il roulait bien plus vite là haut, des petites éclaires enroulant les roues de ses treck et l'électricité claquait dans l'air. Il adorait ça.

avatar

• Messages : 90
• Inscrit le : 20/07/2011
. Don : Contrôle des métaux.
. Gang/Métier : Brigade anti-gang

« Citation : Je suis la vengeance narquoise de Jack.
- Humeur : Massacrante.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty Ven 29 Juil - 15:55


C'était triche sur triche, l'un comme l'autre voulait gagner et aucun des participants ne voulait laisser sa place de premier à l'autre. La jeune fille venait de passer devant, esquissant un sourire. Elle attendait les représailles car celles-ci ne devraient pas tarder. De plus en plus vicieux. Mais plus elle se rapprochait de la ligne, plus l'inquiétude monter. Il allait sûrement lui faire un coup foireux à quelques mètres. Mais elle filait aussi vite que possible, baissant son regard sur ses treks, de fines étincelles apparaissant. Les platines chauffer, elles s'abîmaient petit à petit. Voyant cela, elle changea de technique, si les platines se cassaient, la jeune mage pouvait dire adieu à la course car il fallait vraiment être doué pour rouler à cette vitesse avec des rollers complètement saccagés. Mais la vengeance du jeune homme ne tarda pas à tomber et c'est du haut du train qu'il lui barrait la route d'obstacles enflammés. Liberty lança un rapide regard au jeune homme, changeant sans cesse de trajectoire pour éviter d'être freiné. Elle sautait sur les parois, bondissait, n'hésitant pas à se mettre en danger. Elle eut cependant des sueurs froides lorsqu'elle se retrouva la tête en bas, les rails à quelques centimètres de son visage tandis qu'elle retombait souplement sur ses jambes. Une fumée épaisse commençait à envahir son champ de vision, le bras plié devant ses yeux, elle fronça les sourcils, ralentissant.

Une main au cul. Greg. Elle tourna rapidement sur elle-même, tendant sa jambe pour le frapper. Elle écarquilla les yeux lorsqu'elle sentit le vide. Lui foutre le feu au cul. Elle fit vite partir les quelques flammes, les sourcils froncés. La ligne n'était pas loin, elle n'avait pas de temps à perdre. Elle partit tout droit, sortant enfin de ce brouillard, essayant d'aller le plus vite possible. Elle refusait de perdre parce qu'il avait triché du début à la fin. La prochaine fois, elle le saurait, le mettre sous les rails d'un train serait plus rapide. La course allait prendre fin. Ils sortirent des tunnels, se retrouvant à l'extérieur. La jeune fille saisit cette opportunité, s'abaissant d'avantage, un trek sur chaque côté des rails, voyant Greg s'éloignait peu à peu. Elle se concentra d'avantage, le voyant au-dessus d'elle. C'est ce qu'on appelle la dernière chance parfois, Liberty n'aimait guère ça, mais elle était bien obligée. Elle surgit au dernier moment devant lui, bondissant devant ses yeux. Faisant un tour complet sur elle-même, elle sentit son trek le frappaient de plein fouet ses ronces lui claquant en plein visage. Ça c'était juste par vengeance, parce que la main au cul, elle s'en souvenait et retenait très bien les choses.

Cependant ce qu'elle redouta le plus arriva au dernier moment. Les platines se brisèrent sous ses yeux sous l'impact. Et tandis que Liberty les yeux écarquillés regardait son trek droit se désintégrait, elle ne prêta pas attention à la chute. Les vis, les boulons, les circuits, la coque recouvrant le tout. Ce n'était plus que des fragments. Elle resta quelques instants bouche bée, c'était bien la première fois que ça lui arrivait, de détruire à ce point l'une de ses paires. La jeune mage regarda soudainement autour d'elle, s'éloignant vraiment du rail. Elle allait vraiment chuter si elle ne faisait rien et si elle ne se rattrapait pas assez vite, Gregory aurait le temps de passer la ligne avant elle. Elle tenta de se maintenir dans la course, essayant de se rattraper sur la rambarde de sécurité. Liberty effleura celle-ci, presque en équilibre. Avec un seul trek c'était à la limite de l'acrobatique. Glissant, elle jura, cognant son épaule. «Merde !» Plusieurs ronces vinrent s'enrouler autour de la rambarde de sécurité, la retenant. Elle remonta rapidement, sautant habilement au-dessus de la barrière, jetant un coup d'œil à la ligne d’arrivée. Elle ne la passera jamais. Mais en voyant le jeune homme de l'autre côté, elle esquissa un sourire, marchant vers lui, elle évita les rails, montant sur l'arrêt. «Bravo Ash.» Elle avait défoncé sa paire, avait perdu la course, mais elle restait souriante.

«J'ai qu'une parole alors…» Elle se mordit les lèvres, regardant le sol quelques instants. Fallait trouver les mots justes pour pas paraître sarcastiques parce qu'avec Liberty c'est souvent ironique. «…Parle-moi de ton gang. Parce que déjà si j'en fais partie, faut que je sache le minimum dessus.» Relevant la tête elle ne pu s'empêcher de garder son sourire alors que pour elle, entrer dans un gang, qui plus est celui de Greg était au départ une catastrophe. Il fallait croire qu'elle s'en réjouissait pour le moment de devoir être quelque part sous les ordres de ce pervers imbécile heureux. Un train arriva ensuite, s'arrêtant à l'arrêt, plusieurs personnes descendirent, n'hésitant pas à pousser les deux jeunes qui gênaient le passage. Puis juste avant que les portes ne se referment, Liberty entra dans le train, faisant un signe de la main à Greg. «Tu me diras tout ça demain ?» Puis le train partit, laissant le jeune homme tout seul à l'arrêt.

avatar

• Messages : 328
• Inscrit le : 02/06/2011
. Don : ❯ Contrôle Moléculaire.
. Gang/Métier : ❯ Brigade Anti-Gangs.

« Citation : ❯ Tu te souviens quand on chassait les singes dans la canne à sucre ?
- Humeur : ❯ Shake Shake Shake... Shake your body !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Underground Racing] . PV Liberty


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Underground Racing] . PV Liberty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: VIEUX RP'S.-
Sauter vers: