Misery Business

Misery Business est une forum RP inspiré par Air Gear. Dans un pays, bordé par la mer, cohabitent cinq villes aux traditions et aux croyances différentes. Pendulum en est la capitale, symbole de puissance, représentation de la folie des grandeurs de l'homme. Celle-ci s'étend des bas-fonds jusqu'aux limites du ciel, chaque classe sociale se partage une part. Mais parmi eux, se trouvent les gangs poussés à tous les excès. Entre mage, alchimiste, ou bien simple humain, il n'y a qu'une règle : être le meilleur.

“ Rappel à tous,
Le staff vous invite fortement à jetter un coup d'oeil sur ce topic : [#MAJ] qui est mit en annonce globale partout sur le forum. Il contient toutes les petites nouveautés et offres du forum, alors allez-y ! De plus,nous rappelons que les petites bonhonnes dans les ronds, juste au-dessus, sont les top-sites de MB. Alors votez mes petits ! 8D ”
14/01/12

“ Offre de la periode des fêtes. /!\
Pour tout les nouveaux venus sur le forum, nous offrons 15 points de réputation après validation de leur fiche ! Si ce n'est pas magique ça, comme noël.(Par exemple, encore 5 points et c'est une technique en plus, ou un rang supérieur. ~) [ #Système de réputation ]   [ #Boutique de point ]
28/12/11

“ Réouverture, enfin.
Après quelque litre de sueur provenant du staff (eurk e_e), MB peut enfin vous ouvrir ses portes. Tout beau, tout neuf, on espère pronfondément que ce dernier vous plaira plus que l'ancienne version. [ #Plus d'information ]
27/12/11




“ Misery Business, c'est pour bientôt !
L'attente aura été longue, quelques mois, mais après avoir trouvé le temps on revient enfin. Souriez un peu, le plus gros est fait.Il reste encore des détails à paufiner mais ça ne prendra pas beaucoup de temps. Avant Mercredi 28, promis ! ”
25/12/11

rumeurs ;









Forum optimisé sous Google Chrome et Safari.
Contexte réfléchi par l'ensemble du staff et écrit par Lucrezia & Lullaby. Design produit par Jay, tout comme le codage avec une aide de l'extérieur. ©

incest. lolilol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: incest. lolilol. Ven 29 Juil - 23:39





qui es-tu petite pute ?
je n'avais rien à cacher mes bras étaient ouverts tu n'as fait que tomber




Ses mouvements étaient lents, son dos tendu. Sa main venait, et revenait, l'effort toujours plus grand, plus douloureux. La journée avait été longue, et c'était inscrit sur le visage de Reina. A la lumière faible des néons du snack, ses yeux exprimaient la fatigue, son teint était terne. Elle soufflait, elle en avait marre, et elle n'était pas prête d'avoir terminé. La vaisselle n'était pas finie, elle allait devoir nettoyer les plans de travail et passer la serpillière, puis fermer. Mais elle était soulagée. Il n'était pas très tard, et les (rares) clients avaient rapidement désertés le lieu, ce qui lui laissait la possibilité de finir des heures en avance. Elle se redressa, massant le bas de ses reins et admira la table qu'elle venait de finir de frotter. La quantité de merdes que pouvait laisser les clients en mangeant ne l'étonnait plus, mais le résultat à la fin de son boulot la satisfaisait toujours autant. Ainsi, son patron ne pourrait rien trouver à lui redire.
    Laisse ça Reina, rentre te reposer, t'en as bien assez fait aujourd'hui.
Reina se retourna pour adresser un sourire timide à son collègue. Il n'avait pas plus l'air en état qu'elle pour rester ici encore quelques heures, mais il avait l'air à la fois si décidé et si hésitant qu'elle s'abstint de faire tous commentaires susceptibles d'arrêter le soudain élan de gentillesse et de compassion dont il faisait preuve à son égard. La jeune femme, surprise, mais finalement contente et surtout soulagée, détacha avec une certaine fébrilité son horrible tablier, attrapa son sac à main et poussa la porte, adressant un dernier petit signe de la main à son collègue. Une façon de lui dire bonne chance et de le remercier à sa façon. Mais une fois qu'elle se détourna du snack pour traverser la rue, son visage changea du tout au tout. Elle ricana d'un air mauvais, repensant aux paroles de son collègue. Comme si elle pouvait se payer le luxe d'aller se reposer ! Non, sa soirée de boulot n'était pas finie, à elle, si elle voulait en tout cas pouvoir remplir son frigo dès demain. Elle ne pouvait pas se dire comme lui qu'elle allait rentrer tranquillement chez elle, boire un petit verre et puis se glisser dans ses draps.

Arrivée au devant de son immeuble, elle monta lentement les étages et se retrouva devant sa porte. Pas besoin de sortir les clés, un petit coup en haut de la porte, trois petits mouvements du haut vers le bas sur la poignée, un autre petit coup de poing proche de la serrure et l'appartement s'ouvrait devant elle. Sans attendre, elle se servit une petite tasse de café, l'avala d'une traite et fila directement à la salle de bains. Sa tenue était déjà toute prête, posée contre le radiateur en panne, et elle se félicita intérieurement d'avoir été aussi organisée la veille. Cela lui faisait gagner du temps et elle n'était certainement pas d'humeur à essayer une vingtaine de vêtements. Aussi, elle entreprit de se déshabiller afin de mettre ses sous-vêtements noirs en dentelles, ses porte-jarretelles, ainsi que quelques petits bijoux, puis enfila ses escarpins rouges et enfila finalement son trench noir par dessus son petit "costume". Elle s'autorisa quelques minutes devant le miroir pour attacher en un chignon mal fait ses longs cheveux et se maquilla légèrement. Sa simplicité avait toujours raison des autres filles qui forçaient toujours trop la dose.
Et ça y'est. Elle était prête. Comme si c'était une tradition, elle commença à prendre de longues inspirations, agita frénétiquement ses mains, fermant, rouvrant ses yeux clairs, s'encourageant mentalement, se persuadant que tout allait bien se passer. Et comme d'habitude, elle finissait par se dévisager, à soupirer, à se dégoûter.

Après cette petite parenthèse, elle se décidé enfin à sortir de son appartement, vérifiant d'un regard qu'elle n'avait rien laissé d'allumer et claqua la porte. Puis, sur la pointe des pieds, elle inspecta les escaliers. Bien sûr, elle savait pertinemment que la moitié des habitants de cet immeuble connaissait parfaitement ses activités nocturnes, mais cela ne la dérangeait pas. Tout ce qu'elle souhaitait éviter, c'était de les croiser dans les couloirs quand elle s'y rendait. Elle voulait éviter les regards gênés, moqueurs, réprobateurs, ou bien pris de pitié. Mais, heureusement pour elle, il semblait que la plupart des voisins n'étaient pas prêts de sortir de leurs cavernes, sûrement trop occupés à mater des pornos ou des rediffusions d'émissions débiles.

Une fois dehors, elle se rendit dans la ruelle qu'une fille lui avait déjà recommandé auparavant. Elle n'avait jamais essayé de s'y rendre mais lorsqu'elle arriva à destination (avec une étonnante facilité, vu son sens de l'orientation déplorable), les bras croisés, la tête légèrement baissée, elle remarqua déjà un certain nombre de jeunes femmes. La concurrence serait rude, mais Reina n'avait pas envie d'aller se poster ailleurs. Se calant proche d'une affiche publicitaire, Reina attendit, le coeur battant, quelques minutes.

Mais déjà, une silhouette s'avançait.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: incest. lolilol. Sam 30 Juil - 5:53

Dans une veille bâtisse toute vide, dans le salon de la taille d'une maison ordinaire, un canapé troué trônait au milieu de rien, seul un fumeur y était allongé. Une jambe sur le dossier, une autre à moitié plier, son avant-bras sur le front et son autre bras traînant par terre, une main tenant une cigarette en fin de vie au-dessus d'un cendrier remplie de mégot. La fumée envahissait tellement la pièce qu'on pouvait l'apercevoir stagner au-dessus de lui, tournant en rond. À travers les anciennes fenêtre la nuit était déjà tombé depuis un temps inconnu. Le froid c'était installer dehors et pourtant il ne pouvait à peine le ressentir, toujours entouré d'une vive chaleur qu'il ne pouvait éteindre. Lentement, son regard se posa sur l'énorme horloge ancienne aux écritures romaines qui était accroché au mur au-dessus de la cheminé. Le temps avait passé depuis qu'il s'était mit à glander sur son canapé. Et malgré que ça soit la chose la plus imposante de la pièce, il n'avait pas vu la journée se déroulé sous ses yeux, agissant comme s'il n'était pas là.

Dans un geste las, il sortit de son lit improvisé, renversant son verre d'il-ne-sait-plus quel alcool sur le parquet. D'un air indifférent, il se leva entièrement, ne s'inquiétant pas plus que ça plus le sol. Le bois finirait bien par l'absorber. Le jeune homme traîna des pieds jusqu'au lavabo de sa cuisine, allumant l'eau froid pour la boire. L'envi de prendre un verre ou d'acheter de l'eau ne lui était jamais venu à l'esprit. Puis il fila sous la douche, une nouvelle cigarette au bec. Oui il fumerait sous la douche jusqu'à ce que cette dernière ne résiste plus à l'eau. Voilà donc pourquoi cette odeur de tabac froid ne la quittait plus. Il c'était décidé à sortir dehors même à une heure aussi tardive. Ce soir, il ira voir les putes ou se bourré la gueule dans un bistro paumé. Tout dépendra de son envie soudaine. Il n'était pas sortir de la journée et ne savait même plus quand est-ce qu'il avait fait ça nuit et avait fait ses pseudos affaires. Ce qui se résumait à passer à l'hôpital et à buter des gangs, rongé de plus bel par cette défaite. Enfin, ce fut la dernière fois qu'il allait à l'hôpital vu comment il en était partie. Du moment qu'il pouvait marché, la rééducation l'importait peu.

Il est sûr, qu'à cette période là, sa vie ne se résumait pas à grand chose. Sexe, alcool et surtout claquement de doigt. À croire qu'il engageait son arthrose plus vite que prévu à force de claquer des doigts. M'enfin, plus le temps passé et plus il se préparait juste pour sortir. Prêt en quelques minutes seulement, il hésita un moment avant d'y allé à pied ou en moto. Mais vu l'état de sa démarche, il préféra y allé en moto. À pied il serait arrivé dans deux heures, l'heure des toxicos après. Les ivrognes et les chaudasses ça passait encore, mais eux, pas moyen. Alors que là, en à peine quinze minute il y était. Il gara sa moto dans un ruelle pas très fréquenter malgré la dangerosité du quartier. De toute manière il carboniserait de l’intérieure le premier qui y toucherait. Puis il se mit à marcher sans vraiment où allé. Même si, rapidement il se retrouva dans une rue qui répondait à ce pourquoi il était sortit à la base. Des bars et leurs ivrognes au rire pathétique, des putains à la pelle, des dealeurs pas discrets. Mais ce fut sans hésita que Gregory engageant le pas dans la ruelle.

« Tu fais partie de l'affiche publicitaire ou toi aussi t'es dégoûté de faire comme tout le monde ? » Drôle de manière d'abordé une prostitué mais... enfin, il espérait que ça en était une car ça l'aurait étonné de voir une pub en 3D. Cependant, son air nonchalant, un peu comme le sien, l'avait intrigué. Aussi, il reprit son chemin mais dans le sens inverse d'un pas boiteux, lui indiquant dans le suivre dans léger de signe de la tête. Il ne savait pas vraiment si le message était passer ou non, après tout, il s'en moquait un peu. Il avait juste déjà envie de rentre chez lui, tiré son coup et se remette à fumer comme un pompier pendant des heures sans rien faire.
Il vrai qu'au premier abord, on aurait pas vraiment dit qu'il avait poser un regard sur elle, se contentant juste de prendre un ingrédient dans le supermarché et pourtant, c'était la fille qu'il ne lui avait pas ouvert sa veste en passant devant. Soit elle faisait tout pour se cacher et dans ces cas il aurait fait son gros chieur mais il s'en foutrait royalement, soit... soit c'était juste une fainéante. Il haussa un sourcils, se retournant à moitié quelques seconde pour la regarder, faisant balancer son collier que portait anciennement son père avant de s'allumer une cigarette. Pour changer.





{Désolé de la fin bâcler mais je me suis senti pas très inspiré pour ce passage là même si j'avais plein d'idée. Enfin bref. Soit j'te laisse répondre ici le temps du trajet et quand ils arrivent chez lui, soit tu commences directement chez lui. Comme tu veux, de toute manière j'essayerais de me rattraper au prochaine rp.}

avatar

• Messages : 90
• Inscrit le : 20/07/2011
. Don : Contrôle des métaux.
. Gang/Métier : Brigade anti-gang

« Citation : Je suis la vengeance narquoise de Jack.
- Humeur : Massacrante.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: incest. lolilol. Sam 30 Juil - 14:17


On l'avait souvent abordé de différentes façons, Reina. Certains se la jouait romantique avec des fleurs, lui faisait la cour, comme si c'était un rendez vous tout à fait normal qui allait se dérouler entre eux, peut-être aussi pour ne pas prendre pleinement conscience qu'ils sont assez désespérés et seuls pour aller se payer un coup au lit. D'autres arrivaient d'un ton gêné, la plupart du temps des puceaux qui n'avaient jamais eu l'occasion de se faire une meuf, d'autres beaucoup plus charmeurs, le plus souvent à moitié bourrés, mais il fallait avouer que jamais un de ses clients n'avait débarqué de la façon dont lui l'avait fait. Il n'avait rien demandé de particulier, juste une remarque auquel elle avait répondu par un simple lever de sourcil qui trahissait sa froideur soudaine (surtout que l'affiche publicitaire était à propos de haricots en boîte de conserves. Mais ce n'était pas le moment de faire la difficile, alors elle se contenta de hausser les épaules et de marmonner un faible "T'occupes". Elle ne pouvait pas spécialement se permettre de refuser quelqu'un vu dans la merde où l'autre imbécile l'avait fourré en se barrant avec l'autre pétasse bourgeoise des beaux quartiers.

En tout les cas, le jeune inconnu n'était pas juste passé pour lui faire sa remarque. Non. Ils étaient bien comme les autres, il venait bel et bien piocher parmi les vingtaines de filles disponibles dans la rue celle qui lui vendrait du rêve cette nuit. Le petit signe de tête qu'il avait adressé avait confirmé sa petite conclusion, et elle s'empressa de le suivre, remarquant quelques filles de la rue la dévisager d'un air mauvais. A peine quelques instants et la voilà déjà au travail, ça avait le don de les énerver, ce qui, inconsciemment, la fit sourire. La plupart d'entre elles étaient des grosses connes qui faisaient tout pour piquer les clients des autres.

Maintenant, elle était légèrement en retrait comparé à lui, le temps de le rattraper, et elle avait bien vu le regard qu'il lui avait lancé. Fermant les yeux quelques secondes, elle commença son petit jeu après les avoir rouvert, utilisant son super regard lubrique.
    T'inquiètes pas, tu sauras bien assez tôt ce que je cache dessous mon...
Pathétique comme phrase, mais apparemment ça suffisait à ravir quatre-vingt dix-neuf pour cent du temps ses clients lorsqu'elle faisait une remarque de ce genre. Cependant, Reina ne l'avait pas terminé, stoppant brusquement son ton mielleux et sensuel. Tout ça parce que son regard était soudainement resté accroché au pendentif de son client qui avait rebondi au rythme de sa marche et de son petit mouvement de tête. Elle n'aurait pas su dire pourquoi, mais ce dernier lui rappelait étrangement quelque chose. Ca allait l'énerver, car elle détestait plus que tout avoir l'impression de connaître quelque chose et de ne pas arriver à le retrouver dans sa mémoire. Et alors qu'elle le rattrapait, se positionnant à côté de lui, marchant silencieusement, elle ne pouvait pas s'empêcher de jeter des coups d'oeil à ce dernier. Elle l'avait déjà vu quelque part. Mais quand elle remontait la tête pour observer les traits de l'inconnu, Reina ne voyait absolument pas où elle aurait pu croiser cette personne. En tout cas, elle était soulagée. Ce soir, pas de gros drogués complètement fini qui venaient, pas d'hommes d'affaires un peu flippant (et la plupart du temps laids). Non, ce soir, elle avait de la chance, son client était très agréable à regarder, et ne semblait pas être une prise de tête. Elle ferait ce qu'elle avait à faire, il serait content, elle repartirait avec son argent et la soirée serait terminée. Elle pourrait ainsi rentrer chez elle et roupiller tranquillement, avant la dure journée de demain qui l'attendait.

Elle se contentait de suivre les pas de son client. Elle se demandait bien où il pouvait l'emmener. Reina avait visité de nombreux lieux, que ce soit des maisons, des appartements, parfois même des trucs plus insolites, certains plus propres que d'autres, et elle espérait qu'ils pourraient faire ça tranquillement sur un lit, histoire qu'elle ne se casse pas le dos encore un peu plus. Mais avant qu'elle ne commence à s'imaginer ce qu'il était susceptible de lui demander de faire, ils s'arrêtèrent devant une jolie maison de campagne, qu'elle avait d'ailleurs déjà repérer en se promenant à vélo quelques fois. Jamais elle n'aurait pensé que l'inconnu vivait dans ce genre de baraque. En tout cas, elle était une fois de plus soulagée d'atterrir dans une habitation plus potable que la sienne. C'était tellement plus hygiénique.
    Jolie maison.
Un petit compliment comme ça, sur le ton toujours plein de sous-entendus, c'était gratuit, histoire de meubler le silence, et certainement fois ça les faisait partir au quart de tour tellement ils étaient heureux qu'on commente leurs chapeaux, leurs voitures ou leurs baraques d'une façon positive. Comme quoi, les hommes restaient très simple à comprendre. La plupart du temps, elle n'avait rien d'autre à rajouter, tous deux sachant très bien le pourquoi de leur réunion.
Ca ne pouvait qu'être une bonne soirée, au final. Un gars mignon, qui avait l'air de fumer uniquement du tabac (ce soir-là en tout cas), qui semblait à peu près clean, une maison pas flippante. Elle ne pouvait pas demander plus (juste un bon paiement peut-être). Reina avait même fini par oublier le pendentif et cette mauvaise impression de déjà-vu qui la frustrée beaucoup. Il fallait qu'elle se reconcentre.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: incest. lolilol.


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

incest. lolilol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: VIEUX RP'S.-
Sauter vers: